Aménagement du village

Dès notre profession de foi, nous avions émis notre intention de travailler sur l’aménagement futur du Village. Les choses sont maintenant bien avancées puisque nous avons choisi le Bureau d’Etudes, nous avons composé une commission élargie, et le travail a déjà commencé.

Le Bureau d’Etudes se nomme « Osmose Paysage », situé à Sauzet, et est représenté par Mme Sylvie Lespinat et Fernando Lepe. La commission « Aménagement du Village » est composée de 8 élus, de 9 habitants de Saoû et d’un représentant du département de la Drôme pour la Forêt de Saoû. Cette commission s’est déjà réunie trois fois, et la prochaine réunion aura lieu le 25 juin en mairie à 17H.


Pourquoi « aménager le Village » :

Plusieurs raisons nous ont incité à élaborer ce projet :
• Une fréquentation touristique importante due à l’attractivité du paysage qui génère de nombreuses activités (randonnées, vélos, cheval, escalade, visites…),
• Une traversée de la commune par deux départementales présentant des nuisances de circulation,
• Un besoin de stationnement résidents et touristes,
• Un traitement des places et des déplacements qui n’est pas à la hauteur du cadre architectural et paysager du site.
Enfin, une réflexion globale de l’aménagement du Village paraissait plus à même de répondre à ces problèmes plutôt que des aménagements au coup par coup.

Les Attentes des habitants du Village 

 : L’ensemble des attentes des habitants et des élus ont été repris dans la définition de la mission du Bureau d’Etudes :
• Privilégier l’authenticité du village, amener de la convivialité et de la chaleur, de l’intergénérationnel.
• Valoriser les déplacements des piétons et les points de rencontre.
• Apporter de la fluidité dans les déplacements (voiture, vélo et piétons) et les zones de parking.
• Le Village doit être adapté aux handicapés et aux personnes âgées
• L’aménagement doit prendre en compte le nombre important de jeunes enfants et d’adolescents.
• Mettre en valeur les entrées de village, promotion des points forts du village (tissu associatif important, évènements, artisanat, commerces, Forêt de Saoû…)
• Garder le cœur des places
• Concilier la saison haute très touristique et la saison basse
• Préserver l’esprit campagne
Plusieurs points ont déjà pu être listés dans l’ordre de priorité :
• Mise en place de parkings
• Sécuriser les déplacements des enfants autour du groupe scolaire
• Mise en place d’un espace de jeux pour les enfants, finaliser celui pour les adolescents
• Mise en place de points de rencontre intergénérationnel
• Mise en valeur du petit patrimoine
• Mise en valeur des entrées de village (voir projet de la déviation)
• Proposer des itinéraires doux
• Proposer des espaces verts et des aménagements paysagers naturels et économiques en eau
• Intégrer les bacs à ordures ménagères
• Mise en place des trottoirs et des bancs et des toilettes publics

Comment « aménager le village », la méthode proposée :

(tirée du projet du BE « Osmose paysage »)
La méthode proposée par le Bureau d’Etudes s’appuie sur une démarche globale, collective et continue et sur une connaissance intime des lieux : il s’agit de proposer un projet durable dans le temps en prenant en compte tous les espaces (environnants, projets en cours, espaces privés) et tous les acteurs socio-économiques du secteur en évaluant les usages à travers les habitants, les artisans et commerçants, les entreprises, les professions libérales, les associations, et les touristes.

L’intégration paysagère est primordiale : l’aménagement du Village et le paysage environnant sont indissociables.

Des liaisons physiques et fonctionnelles : Le village n’est pas une entité isolée, il est irrigué et distribué par de nombreux chemins qui mènent à la nature. Une mise en valeur et une identification de ces chemins doit conduire à la mise en place de déplacements doux (circuits courts village –autour du village), permettant ainsi de limiter les infrastructures routières et l’intrusion des véhicules dans les sites naturels, de faire découvrir des parcours intéressants et d’inciter l’usager et le touriste à apprécier le site à sa juste valeur en ne découvrant pas tout , tout de suite.

La prise en compte du patrimoine communal : Le projet prendra en compte le patrimoine architectural (Beffroi, Eglise, Temple, Châteaux….), mais aussi le patrimoine vernaculaire (défini comme l’ensemble des constructions ayant eu, dans le passé, un usage dans la vie de tous les jours. Les communs en font partie : lavoirs, moulins, fontaines, potales…) et le patrimoine lié à l’eau (canaux).

Une gestion des espaces partagée et souple : Le traitement des espaces doit les rendre lisibles, mais une certaine souplesse d’utilisation doit être apporté afin d’adapter le site aux besoins dans le temps (saison haute-saison basse). Par exemple des stationnements peuvent devenir des espaces publics et des esplanades publiques peuvent exceptionnellement devenir des espaces de stationnement.

La problématique du stationnement : La gestion du stationnement est une grande problématique du Village. Le principe de supprimer le stationnement des voitures à l’intérieur du Village a été posé. Un regroupement des voitures sur des espaces dédiés sera proposé. Les propositions prendront en compte : les besoins (nombre de places nécessaires), l’intégration paysagère, l’intégration environnementale, l’intégration fonctionnelle et la hiérarchisation des parkings (saison haute-saison basse).

Les prestations proposées : Toutes les prestations respecteront le développement durable : le réemploi de matériau sur site pour les terrassements, la gestion des eaux pluviales (maintien de la biodiversité, utilisation de la capacité de filtration de certaines plantes…), la gestion de l’éclairage public (matériel basse consommation, baisse d’intensité, limitation de la pollution visuelle), les plantations qui devront respecter la rationalisation de l’entretien et de la consommation en eau, les revêtements de sol respectueux de l’environnement et le mobilier urbain (bancs, poubelles, barrières….) qui devra être esthétique, écologique et peu visible.

La méthodologie : 3 Phases.

La phase 1 doit conduire à un diagnostic du Village et mettre en avant les particularités, les faiblesses et les potentialités du village de saoû.
La phase 2 est la définition de la commande. Différents scénarios seront proposés au groupe de travail à partir des conclusions du diagnostic.
La phase 3 est le rendu de la proposition finale.

Les premiers résultats :

A ce jour, Le diagnostic a été présenté au groupe de travail, la phase 1 est en cours d’achèvement. Une réunion a eu lieu plus précisément sur la circulation et le stationnement dans le Village. La prochaine réunion aura lieu le 25 juin à 17h en mairie de Saoû.